ACTIVITÉS À FAIRE À LA MAISON | FAMILLE : ÊTRE ENSEMBLE #7

 L'exposition A Harlem Nocturne de Deanna Bowen est telle une bibliothèque – une bibliothèque  insolite, avec des vidéos drapées dans du tissu, des sculptures grandeur nature, des journaux empilés sur le sol, et même un énorme miroir noir. En vous promenant dans l'exposition, vous pourriez entendre du jazz, réverbéré en écho dans un escalier, ou le son d’une voix. Vous y verrez une vieille émission de télévision ou encore deux danseur-se-s réuni-e-s sur une scène sombre

Dans A Harlem Nocturne, nous découvrons les nombreuses façons par lesquelles Bowen passe du temps avec les membres de sa famille, même de très loin. Elle explore les endroits où iels ont vécu, les choses qu'iels ont faites, les chansons sur lesquelles iels ont dansé. Elle nous montre certaines choses qu'iels ont perdues, d’autres dont iels avaient peur.

La plupart d'entre nous sont encore aujourd'hui loin de nos familles et ami-e-s. Certain-e-s d'entre nous ont dû dire au revoir à quelqu'un cette année. D’autres d’entre nous s’interrogent sur une famille qu’iels n'ont jamais connue. Lorsqu'une personne ne bouge et ne parle désormais plus, lorsque nous ne pouvons plus appeler quelqu'un, entendre sa voix ou partager un repas en sa compagnie, y a-t-il encore des moyens d'être auprès d’elle?

PREMIÈRE PARTIE : la collecte

Vous pouvez assembler cette collection de souvenirs sous forme d’enregistrement et suivre les instructions en parlant ou en chantant au sujet de la personne à laquelle vous pensez. Vous pouvez également réaliser cette collecte par une vidéo, en signant ou en parlant une autre langue. Enfin, vous pouvez réaliser cette collecte de souvenirs sur un-e ancêtre que vous n’avez pas connu-e, en faisant appel à votre imagination pour combler les vides.

Faites un petit zine (instructions), ou assemblez une pile de papiers.

  1. Pensez à quelqu'un qui vous manque (ou à quelqu'un que vous aimeriez connaître). Sur la première page, écrivez son nom.
  2. Quelles langues parlait cette personne? Pensez au timbre de sa voix. Sur la deuxième page, notez une expression qui lui était chère, dans la langue qu’elle parlait le plus souvent.
  3. Quand vous pensez à cette personne, qu'est-ce qui vous vient à l'esprit? Sur la troisième page, dessinez, écrivez ou faites un collage d'une image qui vous rappelle cette personne. Peut-être s’agit-il d'un mets, d'un objet ou d'une couleur.
  4. Avez-vous une photo de cette personne? Sur la quatrième page, inspirez-vous de cette photo pour la dessiner. Ou alors, décrivez la photo par écrit. Portez attention aux détails : quelle est la forme de sa bouche? Quel angle forment ses épaules? Quelle est la matière ou la texture de ses vêtements? Si vous n'avez pas de photo d'elle, utilisez une photo de vous pour tenter de vous remémorer ou d’imaginer son visage.
  5. À quoi ressemblait son quartier ou sa maison? Sur la cinquième page, dessinez ou représentez avec des symboles l’endroit où elle a vécu.
  6. Sur la sixième page, écrivez-lui ou bien dessinez-lui une image. Qu’aimeriez-vous lui dire?