Radio XX Files

 

The XX Files est un collectif intersectionnel de médias féministes ancré dans la radio communautaire. À travers une programmation novatrice, le collectif produit des œuvres qui explorent le paysage des technologies contemporaines au sens large. Leur travail reflète un intérêt pour des thématiques liées à la transmission, à la guérison par le son, au discours accompagnant la musique électronique, au noise, aux techno-féminismes, à la voix, etc.

Le collectif anime une émission de radio hebdomadaire sur CKUT 90.3 FM, tous les mercredis dès 11 h 30 EST, ainsi qu’une émission mensuelle sur la radio montréalaise N10.AS. Il-elle-s organisent et présentent aussi des performances audiovisuelles, des conférences d’artistes, des événements de radio pirate et des DJ sets.

Les XX Files s’engagent à mettre de l’avant les voix et le travail d’artistes se heurtant à des barrières systémiques en raison de leur ascendance, sexualité, genre, style de vie, classe ou capacités. À travers sa programmation, le collectif cherche à créer un espace pour les artistes marginalisé-e-s au sein de la scène locale, tout en cherchant à résister à la marchandisation de ces luttes et dans un effort pour contribuer aux réseaux anti-oppressifs de sa communauté.

D’abord conçue par Deborah VanSlet et Kathy Kennedy en 1996, l’émission XX Files fait ses débuts sur la radio CKUT. L’année suivante, Valérie d. Walker rejoint l’équipe de l’émission qu’elle a conduit jusqu’en 2016. Elle est accompagnée, dans les années 2000, par Anita Cotic et Bérengère Marin-Dubuard, puis par Britt Wray en 2010, ainsi que Maia Iotzova et Maya Richman en 2011. En 2014, l’équipe accueille Stéphanie Dufresne, aka Fanie de la Fresne, Amanda-É. Clément et Nnedimma Nnebe, aka The Urban Dweller.

L’équipe actuelle est composée de Julia Dyck, Amanda HarveyMiranda Jones, Sophy Merizzi et Sophie Marisol. Pour en savoir plus sur l’histoire des XX Files, écoutez ce documentaire audio.

 

Suivez-les sur Soundcloud, Facebook, Instagram, Twitter

 


Archive

2015PRM317180

Nnedi the Urban Dweller nous parle de culture et nourriture liés aux fêtes de différentes nations et ethnies.

2015PRM317170

On accueille cette semaine Hera Chan, fondatrice de l'atelier Celadon, qui vient discuter de Étrangers communs : Conférence sur la diaspora 2015, la première d'une conférence annuelle qui rassemble les artistes pour stimuler une compréhension contemporaine de la façon d'être (diasporique) des personnes de couleur à Montréal.

2015PRM317160

Rediffusion d'une émission sur les femmes et la programmation avec Cassie et Ariel.

2015PRM31707O

Émission XX Files radio du 28 octobre 2015, en pleine campagne de financement annuelle de la station de radio CKUT 90.3 FM.  Les animatrices invitent les auditeurs à participer  au  http://ckut.ca

2015PRM31761O

Le discours de Valérie Walker sur Ada Lovelace lors de son passage à la bibliothèque publique Atwater en 2012.

2015PRM31762O

Le discours donné au mois d’octobre à l’atelier Céladon sur les femmes de couleur et leur place dans les institutions artistiques.

2015PRM31773O

« VAL_TECCI_GAL partage un extrait d’une discussion ayant eu lieu à la Maison Passages animée par Urban Dweller à propos des rituels liés à la nourriture lors des fêtes religieuses au Québec

2015PRM31763O

Entrevue avec la commissaire de l’évènement Étrangers Communs à l’Atelier Céladon. Cet évènement est «une conférence annuelle qui rassemble les artistes pour stimuler une compréhension contemporaine de la façon d’être (diasporique) des personnes de couleur à Montréal.»

2015PRM31764O

Discussion avec l’invitée Mx. Dietrich Squinkifer (Squinky), une programmeure et artiste qui crée des jeux expérimentaux et des éléments interactifs ayant pour sujet l’identité des genres et la maladresse sociale. La discussion est à propos de ses projets actuels et projets à venir.

2015PRM31765O

L’atelier de rédaction de demandes de bourses organisé par l’ELAN (English Language Art Network) ainsi qu’une conversation avec June Park, la directrice de l’atelier.

2015PRM31766O

La statue de cire de Nicki Minaj au musée de cire Mme Tussaud qui est vue comme étant un signe du racisme, sexisme et d’objectification du corps des femmes noires. Ce qui rapelle un autre cas bien connu d’objectification d’une femme noire : Sarah Baartman.

2015PRM31767O

VAL_TECCI_GAL partage un extrait d’une discussion ayant eu lieu à la Maison Passages animée par Urban Dweller à propos des rituels liés à la nourriture lors des fêtes religieuses au Québec.

2015PRM31768O

Retour sur l’entrevue d’Urban Dweller avec Compton Chic à propos du documentaire «  »Mic Drop : Where the Ladies at in Hip Hop? »